de liens

Une étude de la DGCL relève que la part des femmes dans les conseils municipaux augmente faiblement

Quel est le profil des femmes élues au conseil municipal et leur participation ?

Une étude  réalisée par le Département des études et statistiques locales de la Direction Générale des collectivités Locales (DGCL) relève qu’au lendemain des élections municipales de 2020, la part des femmes dans les conseils municipaux (maires, adjoints et autres conseillers) atteint 42,4 %. Elle  connait une faible augmentation de 2,5 % par rapport au mandat précédent.

Les femmes représentent aujourd'hui 19,8 % des maires mais elle occupent le plus souvent au sein du conseil municipal les fonctions de première adjointe (33,3 % ) et de deuxième adjointe (42,2 %). Elle dirigent également des petites communes de moins de 1 000 habitants plutôt rurales (20,3 %) qu'urbaines (20,3 %).

Toutefois, cette élection a vu croître le nombre de femmes à la tête de communes de plus de 100 000 habitants (28,6 % de femmes parmi les maires, contre 16,7 % avant les élections). Ce phénomène a été encouragé par l’alternance obligatoire d’un homme et d’une femme dans la présentation des listes électorales qui s’applique depuis 2014 aux communes de 1 000 habitants ou plus.

Le Haut Conseil à l'égalité entre les hommes et les femmes avait demandé avant les élections municipales de 2020 l’alignement des règles paritaires strictes qui s’appliquent dans les communes de plus de 1 000 habitants aux communes de moins de 1 000 habitants ainsi que l’application de cette parité aux fonctions de maire et de premier(ère) adjoint(e) pour les communes, et aux fonctions de président(e) et de premier(ère) vice-président(e) pour les intercommunalités. 

Une nouvelle génération de femmes est entrée en politique encouragée par les électeurs car elles ont été l'objet de la petite augmentation de 2,5 % de la part des femmes élus.