de liens

Fermeture des marchés alimentaires sauf dérogation

Par décret du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, le gouvernement a pris de nouvelles mesures afin de limiter la propagation de l’épidémie en cours.

Parmi celles-ci figure l’interdiction par principe de la tenue des marchés, couverts ou non. Le but est en effet d’éviter tout rassemblement de personnes qui ne serait pas indispensable et sur lequel le contrôle du regroupement serait très difficile à mettre en œuvre.

Les communes sont appelées par les préfets à informer les organisateurs de marchés afin de leur indiquer que ceux-ci ne peuvent se tenir. En lien avec leurs équipes municipales et éventuellement leurs polices municipales si elles en disposent, elles doivent faire respecter ces nouvelles dispositions d’application. Elles porteront à la connaissance des services de la préfecture et des forces de l’ordre toute difficulté relative à ces fermetures décidées dans le contexte de l’état d’urgence sanitaire.

Ce n’est que de manière exceptionnelle que le préfet, par dérogation, et après avoir recueilli l'avis des élus, autorisera l’ouverture de marchés alimentaires s’ils répondent à un besoin d’approvisionnement de la population et si les conditions de leur organisation ainsi que les contrôles mis en place sont propres à garantir le respect des conditions sanitaires dans la limite de 100 personnes.

Retrouvez de nombreuses informations sur la vie quotidienne et notamment sur les établissements autorisés à recevoir du publics ou  soumis à l'obligation de fermeture sur le site de la Préfecture de la Haute-Garonne