Interdiction des produits phytosanitaires chez les particuliers depuis le 1er janvier 2019

Les produits phytosanitaires sont des produits chimiques utilisés pour traiter ou prévenir les maladies des végétaux. Depuis le 1er janvier 2019, la loi interdit leur utilisation dans les jardins ainsi que sur les balcons et les terrasses. Ils ne peuvent plus être ainsi achetés, détenus ou utilisés par des particuliers. 

Seuls les produits portant la mention « Emploi Autorisé dans les Jardins » peuvent être utilisés par les jardiniers amateurs. Ils sont facilement repérables grâce à l’apposition d’un logo spécifique de l' Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail  

Cette interdiction était prévue par la loi du 6 février 2014 visant à mieux encadrer l'utilisation des produits phytosanitaires sur le territoire national à partir du 1er janvier 2022. Cependant, la loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte a avancé de 3 ans cette échéance. Les collectivités locales quant à elles appliquent cette interdiction pour l’entretien de leurs espaces verts depuis le 1er janvier 2017.

Pour informer au mieux les usagers, l’Anses a mis en ligne sur le site data.gouv.fr, les listes des produits autorisés ou non à l’achat et à l’utilisation dans les espaces qu’ils cultivent.

Certaines municipalités ont également mis en place des initiatives destinées à informer la population sur l’application de ces nouvelles réglementations. De nombreuses déchetteries organisent des journées de collectes. Elles récupèrent ainsi et traitent ces produits. Des communes et territoires proposent également d’informer la population sur des techniques de jardinage alternatives à l’utilisation des pesticides.