Co-voiturage domicile-travail : Un guide de l'ADEME apporte des conseils aux collectivités

La loi sur la  la transition énergétique, du 17 août 2015, définit le co-voiturage comme "l’utilisation en commun d’un véhicule par un conducteur et un ou plusieurs passagers, effectuée à titre non onéreux, excepté le partage des frais, dans le cadre d’un déplacement que le conducteur effectue pour son propre compte". Il représente actuellement 3 % des déplacements domicile-travail

L’ADEME  (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a regroupé dans un guide sur le développement du co-voiturage un ensemble de conseils afin d’aider les collectivités locales à développer un tel projet sur leur territoire.

En effet, le co-voiturage offre des solutions souples de transport alternatif notamment dans les zones péri-urbaines et rurales. Il permet une économie pour les salariés qui consacrent près de 17 % de leur budget à leurs déplacements lorsqu’ils habitent à 30 kms de leur lieu de travail. Il participe également à la réduction des émissions de CO2.  

Les collectivités ont un rôle essentiel dans la mise à disposition sur leur territoire d’aires de co-voiturage. La fiche relative aux infrastructures, apporte des informations pratiques sur ces aires dont la plupart sont créées sur des parkings existants de supermarchés ou de salles de fêtes. C'est le cas, par exemple, en Loire-Atlantique où les trois quart des aires de stationnement de co-voiturage sont des espaces réservés sur des parkings publics ou privés, encadrés par des conventions annuelles passées entre les collectivités territoriales. 

Enfin, les collectivités peuvent également développer un partenariat avec des entreprises, le département ou la région ou des médias locaux et collaborer à la création d’une plateforme de mise en relation,ou la mise en œuvre d’actions d’animation pour fidéliser et sensibiliser les habitants.

 

 

 

Paru dans :

Info-lettre n°205

Date :

15 janvier 2018

Mots-clés