Du potager de la ville à la cantine : des légumes et fruits 100 % bio

La commune de Mouans-Sartoux dans les Alpes-Maritimes (10 331 habitants) mène une expérience originale. Elle produit l’intégralité des fruits et légumes bio destinée à la cantine de ses deux écoles dans un potager tenu par un producteur, agent municipal. 

Le potager communal assure ainsi plus de 1 000 repas par jour. Tous les légumes, tomates, aubergines, courgettes ou betteraves sont présentées dans les assiettes à la saison correspondante. Aucun fruit ou légume n'est acheté à l'extérieur. Seuls les viandes et les poissons, toujours bio, sont achetés en circuits courts.

Afin de sensibiliser les enfants à consommer des aliments bio dans le respect de l'environnement, une partie du potager leur a été réservée. Ils peuvent ainsi connaître et cultiver diverses variétés. Cette expérience leur apprend à respecter la nature et le travail des producteurs.

L’addition n’est pas "salée" car le surcoût lié à cette production bio est équilibré par la réduction du gaspillage alimentaire organisée dans la cantine. Alors que la moyenne nationale est actuellement d'environ 150 g de perte pour un repas de 450 g, elle a été réduite dans l'école de la ville à 30 g, ce qui correspond à  une économie de 20 centimes par repas. De multiples solutions sont employées comme les portions à la demande ou la possibilité de goûter avant de choisir un plat. Enfin, les déchets sont triés à chaque repas, puis pesés par les élèves afin d'évaluer les pertes et de réfléchir à améliorer le processus de tri.

 

Paru dans :

Info-lettre n°200

Date :

1 novembre 2017

Mots-clés