Eco Mégots : une expérience menée par la ville de Bordeaux

La ville de Bordeaux estime que 200 millions de mégots soit 35 tonnes sont jetés chaque année sur ses trottoirs. Les filtres des mégots sont composés de mousse d’acétate de cellulose et retiennent des traces de goudron, de tabac et d’autres substances nocives contenues dans la cigarette. Sa biodégradabilité est en moyenne de 18 mois. La majorité des mégots finissent dans les stations d’épuration de la ville.

Afin de lutter contre cette pollution, la ville de Bordeaux, Métropole Bordeaux, la région Nouvelle Aquitaine et d’autres partenaires institutionnels et privés, ont fondé la société EcoMégots qui collecte et traite les déchets de mégots.

Une zone « zéro mégot »  a été expérimentée sur le site de la gare de Saint–Jean. Des bornes de collecte ont ainsi été disposées sur les trottoirs en avril 2017. Les usagers ont été sensibilisés à cette opération grâce à une campagne d’information menée par Eco Mégot et les médias de la ville. Au mois de novembre, les mégots récoltés seront ensuite transformés en matière plastique réutilisable. Le site de la société ecomegot.com relaie les différentes phases de ce projet.

Enfin, l'ensemble des partenaires (fournisseurs, prestataires...) est constitué de structures de l’économie sociale et solidaire développant l'emploi local.

 

 

Paru dans :

Info-lettre n°198

Date :

1 octobre 2017

Mots-clés

En savoir