Encourager l’innovation publique pour dynamiser l’économie territoriale

Article

« L’innovation au pouvoir ! » Ainsi titre le rapport remis fin avril à Marylise Lebranchu, ministre de la décentralisation et de la fonction publique par Akim Oural, chargé de mission sur le développement de l’innovation territorial (en collaboration avec le secrétariat pour la modernisation de l’action publique).

Ce rapport présente 18 propositions applicables sur l’ensemble du territoire pour faire émerger des projets nouveaux capables de compenser en partie la réduction des dotations des communes, développer des nouveaux services auprès des citoyens et dynamiser le tissu économique local. Elles s’appuient sur le recensement et la valorisation d’innovations publiques présentes sur l’ensemble du territoire.

La première des propositions consiste en la création au sein des collectivités d'un pôle d'innovation afin d'encourager la collaboration entre les pouvoirs publics, les acteurs de la recherche et les entreprises. Des boîtes à outils de références certifiés par l'Etat permettraient de manager des projets et de reproduire des expériences réussies en les adaptant au contexte local. Des kits de sensibilisation et de communication ainsi qu'un guide de référence et une plate-forme présentant les meilleurs projets seraient mis à la disposition des élus. Des manifestations organisées par les collectivités enrichiraient la semaine de l'innovation publique dont la première édition a eu lieu en 2014.

L'innovation locale serait encouragée grâce à l’élargissement du champ d’expérimentation des collectivités territoriales précisées par la loi constitutionnelle du 28 mars 2003.

La dernière partie du rapport présente 10 innovations territoriales de référence : Parmi ces réalisations figurent les projets menées par le pôle d'innovation Seinergy. Créé en 2013 sou forme d' association loi 1901 par la ville des Mureaux, ce pôle a mis en place des bornes de charge rapide pour voiture électrique sur la voirie publique. Il rassemble aujourd'hui la plupart des grands industriels de l'énergie et de la mobilité, des start-ups dans le domaine énergétique, des PME ainsi que des acteurs publics (centres de formation et d'apprentissage, universités). Il a pour objectif de développer l'économie et l'emploi des jeunes sur le territoire par des projets innovants qui contribuent à donner une image plus dynamique de la ville.