Plan canicule 2017 : une circulaire précise le rôle des maires

L’Instruction ministérielle du 24 mai 2017 relative au plan national canicule 2017 définit les actions à mettre en œuvre au plan local et national pour prévenir et limiter les effets sanitaires de la canicule.               

Ce texte précise qu’en cas d’alerte canicule, le préfet rappelle au maire l’importance de conduire une action concertée et de repérer les personnes isolées pour leur venir en aide.

A cet effet, les communes ont mis en place  un registre nominatif, régulièrement mis à jour, destiné à inscrire les personnes âgées et les personnes en situation de handicap qui en font la demande. Le traitement des données ainsi recueillies doit être au préalable déclaré auprès de la CNIL (Commission nationale de l'informatique et libertés) conformément à la loi du 6 janvier 1978.

Le maire est ensuite tenu d'informer les administrés de la mise en place de ce registre, de collecter les demandes d'inscriptions, d'en assurer sa mise à jour, sa confidentialité et sa conservation.

En cas de déclenchement du plan d'alerte d’urgence (PAU),  le maire est tenu de communiquer ce registre au préfet. 

Les communes peuvent également faire « intervenir des associations et organismes pour contacter les personnes âgées et les personnes en situation de handicap vivant à domicile.».

L'action  des collectivités peut aussi se concrétiser par l'installation de points de distribution d’eau et par la décision d’étendre les heures d’ouverture des piscines.