Expérience territoriale : ouverture de centres de téléconsultations de médecine générale

 La téléconsultation est la premier niveau d'un système de soin appelé télémédecine.

La télémédecine est une pratique médicale à distance utilisant les technologies de l’information et de la communication. Elle met en rapport, un patient dans un centre de consultation sur place avec un ou plusieurs professionnels de santé situés dans un autre lieu.
Elle permet d’établir un diagnostic à distance, d’effectuer régulièrement une surveillance de l’état d'un patient de manière préventive ou post-thérapeutique, et de prescrire une ordonnance. En pratique, un professionnel de santé, en majorité un infirmier, assiste le patient et établit le lien avec les professionnels de santé, communique et réceptionne les informations médicales.

La téléconsultation fait partie des 5 actes de télémédecine actuellement reconnus. Elle compte par ailleurs  la télésurveillance, la téléassistance (assistance à la réalisation d'un acte), la téléexpertise ou la téléurgence du centre 15.

La télémédecine compose l'un des 12 engagements de lutte contre les déserts médicaux adoptés par les agences régionales de santé sur leur territoire respectif.

Dans le cadre de la téléconsultation en zone rurale marquée par la distance avec les principaux centres de soins (hôpitaux cliniques,...), des communes ont investi dans des centres de téléconsultations.

C’est l' exemple de la commune d'Oberbruck (418 habitants) située dans le département du Haut-Rhin. Elle a mis en place un centre géré par une association de soin qui dispose d'un matériel médical connecté adapté à cette pratique ( stéthoscope, doppler… ) permettant d’effectuer des mesures et différents examens. Ces examens sont réalisés par une infirmière qui télé-communique avec un médecin généraliste.

Ce dernier peut ensuite, à partir des informations recueillies, rédiger une ordonnance qui sera directement imprimée par le centre de téléconsultation. Le coût de la consultation est celui d'une consultation dans un cabinet médical classique, il est pris en charge par l'assurance maladie dans les même conditions.

Enfin, autre exemple, la Communauté de communes des Pyrénées audoises, mène depuis un an, un suivi  des "plaies et cicatrisations" en visioconférence grâce à une tablette connectée en lien avec les hôpitaux de Montpellier, Nîmes et Perpignan.