Le plan national canicule (PNC) est reconduit pour 2018

Ce plan, destiné à prévenir et lutter contre  les risques sanitaires liés à la canicule, est accessible sur le site ars.sante.fr.

Après avoir rappelé les quatre niveaux d'alertes, que sont la veille saisonnière (niveau 1), l'avertissement chaleur (niveau 2), l'alerte canicule (niveau 3) et la mobilisation maximale (niveau 4), le plan national canicule développe quatre axes qui portent respectivement sur  : 

  • la prévention des effets d’une canicule
  • la protection des populations par la mise en place de mesures de gestion adaptées aux niveaux de vigilance météorologique
  • l'Information et la communication
  • la capitalisation des expériences

Pour la mise en oeuvre de ce plan, différents acteurs seront mobilisés dont les communes, lesquelles se chargeront de repérer les personnes fragilisées notamment par la mise en place d'un registre nominatif. Les personnes âgées et les personnes en situation de handicap seront recensées dans ce registre.

Les personnes inscrites pourront ainsi être contactées et suivies en cas de forte chaleur.

Le plan national canicule (PNC) 2018 reprend celui de 2017, mais présente deux nouveautés : 

  • l'extension de la période saisonnière du 1er juin au 15 septembre  (au lieu du 31 août)
  • une terminologie permettant de décrire les différents types de chaleur qui peuvent être rencontrés.  A titre d'exemple l'appellation générique "vague de chaleur" recouvre les situations telles que les "pic de chaleur" , "épisode persistant de chaleur", "canicule et "canicule extrême".

Enfin, il est à noter que les sites :  solidarite-sante.gouv.fr et inpes.santepubliquefrance.fr., proposent des conseils et des outils de  communication comme des affiches présentant les gestes à adopter en cas de forte chaleur,  notamment à l'attention des organisateurs d'accueil collectif de mineurs. 

 

Paru dans :

Info-lettre n°215

Date :

1 juillet 2018

Mots-clés