de liens

Education à la musique : une expérience inédite en France

Démos (Dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale) est un projet à dimension nationale, initié en 2010 et coordonné par la Cité de la musique en association avec son orchestre philharmonique. Il a pour objectif de démocratiser la musique auprès d’enfants de 8 à 12 ans habitant dans des quartiers en zones sensibles ou dans des zones rurales insuffisamment dotées en institutions culturelles. Il s’emploie à enrichir le parcours éducatif des enfants, favoriser la transmission d’un patrimoine culturel et contribuer à leur bonne insertion sociale.

Bénéficiant du soutien de l’Etat et de nombreuses collectivités territoriales, il s’inscrit dans un mouvement national de réflexion sur la pédagogie collective de la musique et sur l’élargissement des publics autour de ce patrimoine.

Après une expérimentation menée en Île de France ainsi que dans les départements de l’Aisne et de l’Isère,  le projet vise un déploiement sur l’ensemble du territoire national d’ici 2019.

S’inspirant des initiatives menées par deux pays précurseurs que sont  le Venezuela et la Colombie, ce projet souligne les effets de la musique sur le développement de l’enfant, notamment en ce qui concerne la créativité et la culture générale des élèves et leur capacité de concentration. 

Des spécialistes des neurosciences de l’Université de Caroline du Sud estiment que la formation musicale de l’enfant permet d’accélérer le développement de son cerveau et du traitement cérébral du son. Cette formation est bénéfique à l’acquisition des compétences du langage car l’expression et l’écriture s’appuient sur les mêmes zones du cerveau. Des chercheurs en pédagogie conseillent de diffuser certaines musiques à différents stades de l’apprentissage de l’enfant afin de l’aider à se concentrer à se détendre ou à s’éveiller.

Enfin, une étude, menée par une équipe de l’Université du Dakota du Nord, sur plus d’un millier d’élèves de 7 à 11 ans, a démontré que la musique a des effets apaisant sur les enfants en abaissant le niveau de leur stress. Ainsi détendus, les enfants se consacrent plus volontiers à l’apprentissage des matières enseignées à l’école et réduisent leurs comportements agressifs et turbulents.

Paru dans :

Info-lettre n°196

Date :

1 septembre 2017

Mots-clés