Les budgets participatifs : un outil pour associer les citoyens aux décisions de la commune

La démocratie participative place les citoyens au centre des débats publics et restitue leurs attentes. Des outils de communication comme des groupes de discussion ou des plates-formes de contribution en ligne leur offre l’occasion de s’exprimer directement. A l’échelon local, ils peuvent ainsi participer aux orientations des politiques menées par la commune.

Cette participation citoyenne renforce le lien entre des habitants et leurs élus. Les budgets participatifs sont une des expressions essentielles de cette démocratie.

Le site lesbudgetsparticipatifs.fr dresse aujourd’hui un bilan de cette pratique.

Les budgets participatifs sont en plein essor en France depuis l’élection des nouvelles équipes municipales en 2014. A ce jour, 47 communes et métropoles ont eu recours à ce mode de consultation. Des villes comme Paris, Grenoble, Rennes, Lille ou Metz se sont engagées dans cette démarche mais également 7 communes de moins de 1 500 habitants.

Les mairies réservent pour ces projets une enveloppe correspondant en moyenne de 1 à 5 % de leur budget d’investissement. Mais ce processus démocratique est encore peu connu des citoyens et nécessite de la part des élus une importante communication.

Pour les aider, de nombreuses informations sont présentées sur le site.

La ville de Paris va consacrer 500 millions d'euros à ce budget sur la mandature 2014-2020, soit 5 % de son budget investissement. Cette année, l’enveloppe s'élèvera à plus de 100 M€ dont 30 millions d'euros seront dédiés aux quartiers populaires et 10 millions d'euros aux écoles primaires et aux collèges. La participation est ouverte à tous les parisiens sans condition d'âge. L'objectif de la commune est d' accroître la contribution des enfants et des jeunes à la vie de la cité. Un site spécifique nommé Paris budget participatif présente au public les démarches à suivre pour proposer et désigner les projets ainsi que de nombreuses informations sur les objectifs de cet outil de démocratie locale.

Paru dans :

Info-lettre n°207

Date :

15 février 2018

Mots-clés