de liens

Niveau 3 du protocole appliqué aux écoles - Marchés ouverts et couverts, les mesures à respecter

Ecoles primaires : le niveau 3 du protocole est activé

Dans un contexte de recrudescence des cas de covid et afin d’enrayer la propagation du virus, le niveau 3 (orange) du protocole prévu pour l’année scolaire 2021-2022 est activé depuis le jeudi 9 décembre dans toutes les écoles maternelles et élémentaires (sauf en Guyane niveau 4).

Un décret n° 2021-1585 du 7 décembre 2021 modifiant le décret n° 2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire, paru au Journal officiel le 8 décembre rend le port d’un masque de protection obligatoire pour les personnels des écoles maternelles, les personnels et élèves des écoles élémentaires, dans les espaces extérieurs de ces établissements, comme les cours de récréation.

Cette obligation concerne également les personnels de structures, comme les accueils de loisirs sans hébergement (centres aérés…), lorsqu’ils accueillent des enfants de six à dix ans. Ces mêmes enfants doivent aussi porter un masque de protection dans les espaces extérieurs de ces établissements.

En outre, le passage au niveau 3 du protocole implique un renforcement de certaines mesures dans les écoles notamment en ce qui concerne :

  • Le protocole sanitaire applicable à la restauration scolaire, à partir de lundi 13 décembre : limitation du brassage par niveau et par classe ; désinfection des tables, des surfaces les plus fréquemment touchées et des tables du réfectoire, si possible, après chaque repas
  • Les activités physiques et sportives en extérieur sont à privilégier cependant, celles en intérieur sont « autorisées pour les activités de basse intensité compatible avec le port du masque et les règles de distanciation ».

Enfin, à noter que désormais, « l’apparition de trois cas confirmés parmi les élèves conduit à la fermeture de la classe pour une durée de 7 jours ».

----------

A consulter : le protocole prévu pour l’année scolaire 2021-2022 ainsi que la FAQ mise à jour en décembre 2021, par le ministère de l’Education nationale.

 

Marchés ouverts et couverts : les mesures à respecter en raison de l’évolution du contexte sanitaire

Ces marchés sont toujours autorisés à accueillir du public. Néanmoins en raison de l’évolution de la crise sanitaire leur ouverture est conditionnée au respect d’un protocole renforcé.

Ce protocole est en ligne sur economie.gouv.fr. Il rappelle notamment les obligations incombant aux organisateurs des marchés.

Ces derniers doivent notamment :

  • nommer un référent chargé de mettre en place les mesures sanitaires imposées,
  • mettre à disposition des produits hydro alcooliques (son utilisation est obligatoire dès l’âge de onze ans),
  • afficher à l’entrée des marchés les informations rappelant les gestes barrières à respecter, utilisation du gel, port du masque (obligatoire dès l’âge de onze ans et fortement recommandée dès l’âge de six ans. Ce masque doit être grand public avec filtration supérieure à 90 % ou chirurgical),
  • présenter, le cas échéant un plan indiquant le sens de circulation,
  • éviter les pics de fréquentation,
  • contrôler le respect des gestes barrières (utilisation du gel et du port du masque),
  • faire apposer un marquage au sol pour permettre le respect des distanciations.

Concernant les marchés de noël, le protocole précise qu’ils doivent répondre à des dispositifs particuliers.

En effet, contrairement aux autres marchés, ils doivent exiger à l’entrée le contrôle du passe sanitaire. Il est, par ailleurs, précisé que pour ces marchés, les espaces dédiés à la restauration doivent répondre aux règles du protocole applicable aux restaurants.

Des consignes préconisent également aux commerçants de favoriser le recours au paiement sans contact, mais aussi d’installer des plexiglass.

Enfin, il est rappelé la nécessité dans les marchés couverts de privilégier une ventilation par deux points distincts, de désinfecter systématiquement les surfaces, voire même de procéder à la mesure du CO2 dans l’air notamment dans des endroits significatifs de la fréquentation.

Paru dans :

Date :

10 décembre 2021

Mots-clés