de liens
    de liens

    L’action des collectivités territoriales en faveur du développement économique local

    Rouages en pièces de monnaie

    Selon la loi NOTRe du 7 août 2015,  le développement économique repose essentiellement sur  la région et l’intercommunalité avec les EPCI (établissements publics de coopération intercommunale).

    La région se voit attribuer un rôle de coordination des actions en la matière. Elle pilote avec ou sans l’aide de l’Etat les pôles de compétitivité et est responsable du schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII).

    L’intercommunalité concentre les compétences économiques qui lui ont été transférées par les communes au 1er janvier 2017. Bien que la région prenne en charge les aides aux entreprises, elle conserve avec les communes la compétence relative à l’immobilier d’entreprises.

    Elle exerce également ses compétences dans le domaine de la promotion du tourisme, en partage avec le département. Toutefois, la gestion d’équipements touristiques ou l’animation du territoire, comme par exemple les stations de ski, les stations thermales ou les campings, de même que la politique touristique de la commune relèvent de la compétence communale.

    Enfin, l’intercommunalité et les communes se partagent, chacune à son niveau, les politiques locales liées aux activités commerciales du territoire.

    1. Choix des orientations en matière de développement économique
    2. Développement d’un tourisme pérenne
    3. Aménagement des commerces en cœur de ville 
    4. Soutien aux entreprises 
    5. Valorisation de l’agriculture locale et des circuits courts

    Choix des orientations en matière de développement économique

     

    Développement d’un tourisme pérenne

     

    Aménagement des commerces en cœur de ville 

     

    Soutien aux entreprises 

    Valorisation de l’agriculture locale et des circuits courts