Biodiversité : protéger les espaces naturels

biodiversité et protection des espaces naturels

Le commissariat général au développement durable a récemment présenté une étude sur les espaces protégés. Près de la moitié des communes (plus de 17 000) abritent au moins un espace naturel protégé.Ces espaces sont classés afin de maintenir leur diversité biologique tout en tenant compte des activités économiques, culturelles et sociales nécessaires à l'équilibre du territoire.

Ils sont au coeur du projet de loi sur la biodiversité actuellement en discussion au Parlement.

La gestion des aires protégées est assurée par un grand nombre d'acteurs institutionnels qui sont encadrés  pour la plupart par l'Etat (établissements publics, fondations, associations,...). Depuis la loi relative à la démocratie de proximité du 27 février 2002  les régions ont compétence pour créer des réserves naturelles.

De leur côté, les communes ont un rôle à tenir. Dans le respect des réglementations liées aux zones protégées, elles assurent ainsi la maîtrise foncière et limitent l'impact du bâti aux abords de ces espaces.  Elles développent des politiques touristiques qui assurent une activité économique locale grâce à la création de sentiers de randonnées, de pistes cyclables ou d'animations à thèmes (escalades, découverte de la faune ou de la flore). Elles peuvent également sensibiliser les enfants au respect de ces espaces lors d'activités périscolaires. Le maire doit par ailleurs assurer la salubrité publique sur le territoire de sa commune qui peut englober ces espaces et prévenir ou réprimer les pollutions locales de toutes natures dont celles des rivières, des étangs ou des points d'eau (article L2213-29 du CGCT).

Le département de la Haute-Garonne compte 19 zones classées espaces protégés  dont 12 sont intégrées au réseau Natura 2000 par l'Union Européenne et couvre 7,5% de la superficie du département. Parmi ces zones, on compte 8 sites situés dans le sud du département sur le Piémont et le massif pyrénéen, 4 autres sites sont situés sur les cours d’eau de la Garonne, et de ses principaux affluents, ainsi que sur le Tarn.

Plus de 80 types d'habitats naturels ou semi-naturels d’intérêt communautaire ont ainsi été inventoriés et cartographiés sur ces zones.

La liste de ces sites est consultable sur le site de l’Inventaire national du patrimoine naturel (INPN). Ce site est administré par le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) chargé d’inventorier le patrimoine naturel concernant aussi bien les habitats naturels, la faune ou la flore.

La Direction Départementale des Territoires a réalisé une plaquette de communication présentant  la richesse écologique des sites naturels de la Haute-Garonne et le rôle essentiel des activités humaines dans la préservation de cette richesse. Autour de cette plaquette, une action de sensibilisation a été engagée avec l’Education nationale auprès des écoles primaires de l’arrondissement du Comminges.

Le projet de loi sur la biodiversité , en discussion au Parlement, met notamment l’accent sur la compréhension de l’équilibre de ces espaces et leur protection. Il crée l’Agence française pour la biodiversité qui intègrera plusieurs institutions dont l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques. Ainsi, 1200 agents répartis sur l’ensemble du territoire appuieront les services de l’État dans la gestion des espaces naturels et la police de l’eau.  L'agence apportera aux acteurs locaux son expertise et soutiendra financièrement des projets de restauration des milieux naturels. Elles sensibilisera également la population aux questions de biodiversité.

Enfin, les outils de protection des espaces naturels et des espèces sauvages seront modernisés avec notamment la création ou la mise en valeur de bases de données d'information et la rationalisation de certaines procédures.

 

 

 

 

 

Paru dans :

Info-lettre n°164

Date :

15 février 2016

Mots-clés